J’ai passé 2 jours et demi à Kampot et sa province.

Scroll down to content

La dernière étape de mon voyage au Cambodge se termine à Kampot dans une province  qui regorge de trésors et il peut être difficile de faire un choix des lieux à visiter et choses à faire lorsque vous n’avez que quelques jours pour découvrir le coin. J’ai personnellement passé 2 jours et demi à Kampot et je vous partage ici mon itinéraire, afin qu’il puisse vous donner une idée de ce que vous pouvez faire ici.

Première demi-journée

Je quitte le parc national du Ream le matin à 7h, mon tuk-tuk me dépose au croisement de la route nationale, proche de l’aéroport de Sihanoukville. De là, je prends un mini-bus direction Kampot, le trajet dure presque 4 heures. J’arrive à destination en début d’après-midi, et je vais directement faire un check-in à mon hotel, le Nomad Working Space, je sympathise rapidement avec d’autres voyageurs qui restent au même endroit que moi. Après avoir bien papoté, je pars louer  un scooter pour 10$ les 3 jours, soit environ 8.65€. J’ai mon moyen de locomotion, et donc sans plus attendre, un jeune Français, un Américain et moi-même partons visiter une plantation de poivre de Kampot tout simplement appelée « La Plantation ». Nous profiterons d’une visite guidée gratuite ainsi que la dégustation de plusieurs types de poivre produits  à cet endroit. Le guide explique vraiment bien, et la visite n’est en rien ennuyeuse. Si vous ne le savez pas ce type de poivre est très réputé dans le monde et, après l’avoir goûté, je comprends pourquoi. Sur notre chemin avant d’arriver à « La Plantation » on s’arrêtera sur les rives du lac Secret, qui n’est pas si secret que ça. Il  est entouré par les petites montagnes de Kampot, le point de vue est très joli.

LRM_EXPORT_20180826_193804
Le lac Secret dans la province de Kampot sur le chemin de « La Plantation ».

Deuxième journée:

Le lendemain, la météo est encore belle et tout le monde pense que c’est moi qui ai ramené  le soleil, car avant que j’arrive il pleuvait sans cesse à Kampot. J’en profite donc pour aller visiter le parc national du Bokor, mais je ne pars pas tout seul, mes 2 acolytes me suivent. Il y a beaucoup de choses à voir ici, et on sait clairement qu’une journée ne sera pas suffisante, mais on ne stresse pas, on est là pour profiter.

Notre premier arrêt sera au Ya Mao Monument qui est une gigantesque statue d’une divinité Bouddhiste, mais on ne s’arrête pas ici pour cela, on y est tout d’abord pour le point de vue de dingue, mais aussi pour visiter les ruines aux alentours et notamment l’ancienne maison secondaire du roi Sihanouk qui n’est désormais que l’ombre de ce qu’elle était avant. Un peu en contrebas, (même pas 100m) vous trouverez d’autres ruines couvertes de lichen orange qui sont vraiment sympa à explorer, car oui on vient aussi au Bokor pour visiter ces bâtiment abandonnés.

Ya Mao Monument – Bokor National Park
Nos explorations terminées, nous nous dirigeons vers le plateau du parc national de Bokor, ici on découvre tout d’abord un grand casino tout neuf. Le parking est quasiment vide, pourtant l’établissement est bel et bien ouvert. Je mettrais ça sur le fait que c’est la saison des pluies. Ensuite nous visitons d’autres ruines, notamment une église dans laquelle l’armée Vietnamienne se couvrait lors d’échanges de tirs contre les Khmers Rouges. Un petit chemin partant du bas de cette dernière vous mènera vers un point de vue magnifique (photo en en-tête) et s’il y a une belle météo, vous pouvez voir très clairement l’île de Phú Quôc.
Eglise abandonné sur le plateau de Bokor

Le temps passe et nous partons à la recherche de belles cascades, seulement une fois arrivés au début du sentier un panneau annonce plusieurs heures de marche avant d’arriver aux cascades, et le temps commence à se couvrir. Nous prenons la décision de ne pas faire la randonnée. Sur notre chemin on s’arrêtera sur le côté de la route, dans un coin appelé « Les 100 champs de riz » qui ne sont actuellement pas des champs de riz mais des formations rocheuses calcaires ressemblant un peu à des champignons. Sur le dessus de ces rochers, se trouvent des empilements de cailloux, comme l’on peut voir sur des sentiers en montagne, mais ici il semble que se soit à titre religieux qu’ils ont placé ces amoncellements de pierres.

100 Rice Fields – Bokor National Park

Nous rentrerons à Kampot avant la pluie, et le soir nous allons essayer un restaurant Indien à Kampot. Ce dernier s’est avéré très bon, mais je suis désolé je ne me rappelle plus du nom.

Dernier jour:

Pour cette dernière matinée, après avoir fait un petit tour au marché, je pars visiter les marais salants de Kampot, situés à environ 5km du centre ville, la journée commence bien elle est très ensoleillée. Malheureusement comme c’est la saison des pluies les marais salants ne sont pas blancs mais tout simplement remplis d’eau. De plus,  personne aux alentours ne travaille le sel. Ceci dit l’endroit reste très beau et surtout très calme. Quelques centaines de mètres avant d’arriver sur les lieux, il y avait un troupeau de buffles qui prenait des bain de boues, je me suis rapproché d’eux histoire de faire un peu de photos.

Photo prise par mon drone des marais salant sde Kampot (pendant la saison des pluies)

L’après-midi est consacré à la découverte de la petite ville de Kampot, je fais toute la balade à pied, tout est assez proche. Je commence par le Lotus Pond, qui en plus d’être un endroit calme et relaxant est aussi un lieu où les Cambodgiens cultivent le Lotus, car le saviez-vous, dans cette plante tout se mange. Après 30 minutes à flâner, je quitte le parc et décide de me perdre volontairement dans la rue pour essayer de découvrir  un bâtiment d’architecture française, j’en ai trouvé quelques-uns mais je ne vais pas vous dévoiler où ils se trouvent afin que vous aussi vous puissiez profitez de cette « chasse au bâtiment ancien ». Je me dirige maintenant au rond-point du Durian. Ce fruit très apprécié en Asie du Sud-Est est maintenant reproduit en dur et en 1000 fois plus gros sur un des ronds-points de Kampot. C’est maintenant bientôt l’heure du coucher de Soleil et je vais m’asseoir au bord de la promenade qui longe la rivière de Kampot. Ce soir je suis gâté, le sunset est magnifique. Il fait maintenant nuit et pour finir je marche le long de la rivière jusqu’à arriver au marché de nuit appelé le Bokor Night Market. C’est un marché qui allie un peu de tout, comme des attractions de fête foraine, des stands de nourriture, d’autres de vente de vêtements, mais aussi un petit cinéma à ciel ouvert. A la fin du marché, il y a une petite plage qui est sympa. Mon séjour à Kampot et au Cambodge s’arrête ici, et je serai bien resté quelques jour de plus!

Le rond-point Durian – Kampot

 

Pour conclure, la province de Kampot à tellement à offrir que vous pouvez passer facilement une semaine ici et ne jamais vous ennuyer, et je vous donne ici juste une petite idée des choses que vous pouvez faire. Kampot est un endroit calme et reposant, vous trouverez facilement un hôtel qui vous conviendra et plusieurs restaurant proposent toutes sortes de cuisine. Ma recommandation est de rester au moins 4 jours ici.

J’espère que cet article vous aidera pour planifier votre éventuel prochain voyage au Cambodge.

Si vous avez des questions n’hésitez pas à laisser un commentaire, et si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager.

Merci de votre lecture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :