10 jours dans le sud du Cambodge, mon itinéraire.

Scroll down to content

Beaucoup connaissent du Cambodge les temples d’Angkor, d’une beauté inouïe mais faisant beaucoup d’ombre au reste du pays qui regorge de lieux magnifiques. Pour mon deuxième voyage ici, je décide donc de visiter la partie sud que je ne connais pas du tout.

Pour ce voyage, j’ai préféré prendre le bus entre chaque ville, le trajet ne prend que quelques heures, car tout est relativement « proche », de plus les tarifs sont plus que corrects. Concernant l’hébergement, j’ai principalement dormi dans des auberges de jeunesse;  je vous donnerai mon avis sur chacune d’entre elles un peu plus bas.

Au Cambodge la monnaie nationale est le Riel, cependant le dollar américain est très présent et très apprécié;  à un point que les prix sont pour la plupart du temps affichés et annoncés en dollars. Attention cependant, on vous rendra votre petite monnaie en Riels ce qui peut être troublant au début. Une astuce, le cours du dollar tourne toujours autour de 1$=4000 Riels soit par exemple 0,50$=2000 Riels.

Sans plus attendre, je vous présente mon itinéraire détaillé jour par jour.

Ici, je contemple le Golfe de Thaïlande depuis la montagne de Bokor.

Comme pour beaucoup, j’arrive dans la capitale du Cambodge qui est Phnom Penh, une ville anciennement connue sous le surnom de « Perle d’Asie ». Malheureusement la révolution des Khmers rouges viendra ternir ce nom, et les traces de la douloureuse histoire du Cambodge sont toujours présentes ici. Malgré tout, la ville n’a pas complètement tout perdu de sa splendeur, c’est pour cela que sur ces 2 jours à Phnom Penh je vous conduis à travers les multiples facettes des lieux.

Premier jour:

Pour ce premier jour, les principaux sites à visiter sont concentrés dans le centre ville,  il vous sera donc très facile de vous déplacer à pieds d’un point A à un point B.

Voici l’itinéraire de ma première journée:

  • Le marché central (Psah Thom Thmey)
  • Le Temple Wat Phnom
  • Balade sur le Quai Sisowath
  • Le Palais Royal et la Pagode d’argent
  • Le monument de l’indépendance
  • Boire un verre au roof-top de L’Eclipse Sky Bar
Pagode d’Argent – Phnom Penh

Deuxième jour:

Pour cette deuxième journée, je vous propose d’en savoir plus sur l’histoire du Cambodge, notamment lorsque le pays était contrôlé par Pol Po, le leader des Khmers rouges. Ne vous en faites pas, je ne vous prévois pas que des visites remplies d’atrocité et de tristesse, d’autres lieux plus joviaux sont au programme. Pour cette journée, je vous recommande de réserver un tuk-tuk, il vous amènera là où vous le désirez et vous attendra pendant que vous faites vos visites, le prix varie entre 10$ (8,60€) et 15$ (12,90€) en fonction du parcours que vous lui demandez. Attention cependant, il faut négocier le prix à l’avance car au début on vous annoncera entre 25/30$, et surtout payez le chauffeur uniquement à la fin pour éviter qu’il ne vous laisse en plan.

Itinéraire du deuxième jour:

  • Le marché Russe (Tuol Tom Poung)
  • S-21 Le musée du génocide
  • Les Killing fields
  • Le Stade Olympique de Phnom Penh
  • Boire un verre et/ou dîner au Container Night Market

Attention, la visite de S-21 et des Killing fields est vraiment difficile psychologiquement, je ne la recommande en aucun cas à de jeunes enfants et les âmes sensibles soyez avertis, ce qui csest passé dans ces endroits est inhumain.

J’ai passé 3 nuits à Phnom Penh et je suis resté à l’Aura Thematic Hostel, dans une chambre de 4 lits avec salle de bain et clim. Les lieux sont très propres, le personnel super cool et l’hôtel est bien placé dans Phnom Penh, à moins de 300 m du Palais Royal. Il y a également un roof-top où ils servent cocktails et plats cuisinés.

Pour plus de précision sur cette itinéraire à Phnom Penh, cliquez-ici.

Avant d’être une prison ultra-sècrete, S-21 était un paisible lycée

Troisième jour:

 C’est une journée de transit, mais avant de prendre le bus dans l’après-midi, je vous propose d’aller visiter les anciens temples tout près du lac de Tonle Bati. Un aller-retour en Tuk-tuk vous coûtera environ 18$ (15,50€). Une fois là bas, vous pouvez tout d’abord grignoter et boire sur les rives du lac, ensuite dirigez-vous vers le temple Yeay Peov qui date du 16ème siècle et ressemble un peu au temple d’Angkor. Quand j’y suis allé, il n’y avait vraiment personne, j’étais seul. Le chauffeur du tuk-tuk m’apprendra plus tard que peu de touristes étrangers viennent ici, tandis que  durant le week-end beaucoup d’habitants des alentours viennent pique-niquer au bord du lac.

De retour à Phnom Penh, il est temps de descendre vraiment dans le sud du pays, pour cela direction Sihanoukville à 4/5h de bus de la capitale, le ticket vous coûtera au alentour 8$ (6,90€). Une fois à Sihanoukville, achetez un ticket pour le bateau du lendemain matin qui vous mènera sur l’île de Koh Rong Samloem, et si vous désirez faire la fête, il vous faudra dans ce cas vous diriger vers l’île de Koh Rong.

À Sihanoukville,je suis resté à l’hôtel The Big Easy, que je ne recommande absolument pas, c’est pour cela que je ne vous fournis pas de lien direct. Cet hôtel est vraiment bruyant, pas très propre et la pression de l’eau dans la salle de bain est ridicule, à un point de ne pas pouvoir me doucher le lendemain matin. Je suis désolé je n’ai pas essayé d’autre hôtel dans la ville et je n’ai donc rien à vous recommander ici.

Le temple Yeay Peov, non loin du lac Tonle Bati

Quatrième et cinquième jour:

Ces 2 jours seront un mix entre découverte de l’île et relaxation sur la plage de sable blanc. Pendant votre passage à Koh Rong Samloem, je vous recommande d’aller voir le coucher de soleil à Lazy beach au moins une fois. Vous pouvez aussi aller en haut du phare pour une magnifique vue sur l’île. Pour y accéder il vous faudra marcher environ une heure dans la jungle depuis la baie de Saracen; des chaussures sont conseillées car  le sentier n’est pas tip-top, évitez donc de le parcourir pieds nus ou en claquettes. Pendant votre randonnée vous pourrez voir plusieurs espèces d’oiseaux et d’insectes, notamment de beaux papillons.

Plusieurs resorts bordent les trois plages principales de l’île, mais sans dénaturer le paysage, il n’y a pas encore de gros hôtels ou bâtiments de plusieurs étages. Durant la hautes saison (de novembre à février) il est préférable de réserver une chambre un peu en avance. En basse saison, les prix chutent et il est très facile de trouver une chambre dans n’importe quel resort. J’ai personnellement passé 2 nuits à Paradise Bungalows, situé à l’extrémité gauche de la baie de Saracen, à seulement 3 minutes de l’embarcadère, j’ai dormi dans un bungalow à 15 mètres de la plage, tout était propre (ceci est le critère n°1 lorsque que je choisis un endroit où dormir) et l’endroit est très calme. J’ai séjourné au mois de juin (soit durant la basse saison) et pour 2 nuits j’ai payé au total $38 (32,50€). Cependant en haute saison les tarifs peuvent doubler.

Chaque resort a son propre restaurant et bar, il vous sera donc très facile de trouver un endroit où manger et siroter un cocktail ou autre, attendez-vous cependant à ce que les tarifs soit plus élevés sur l’île que sur la terre ferme, mais rien de dramatique non plus.

Vue par drone de la baie de Saracen – Koh Rong Samloem

Sixième jour:

Après deux jours à flâner sur l’île de Koh Rong Samloem, il est maintenant temps de prendre la direction du parc national de Ream. Pour cela, reprenez le bateau direction Sihanoukville et une fois là-bas prenez un tuk-tuk ou une sorte de taxi typique de la ville. Pour ma part, j’ai pris un taxi car aucun autre véhicule  ne voulait m’emmener à mon hôtel ccomme ce matin-là il pleuvait. Le trajet m’a coûté $20 soit 17€, comptez 1h15 de route jusqu’à l’entrée du parc national. La première partie de la journée sera consacrée au déplacement car le premier bateau part de Koh Rong Samloem à 10h.

Pour la deuxième partie de la journée vous pouvez aller vous promener sur les plages désertes du parc ou le long de la route de terre qui traverse la jungle. Le soir vous pouvez observer depuis une des plages le plancton fluorescent, c’était la raison principale de ma venue ici. Malheureusement les pluies des jours précédents avaient gonflé  les rivières et il y avait donc trop de sédiments dans l’eau pour observer ce plancton si spécial. Je vous souhaite plus de chance que moi.

J’ai passé deux nuits dans un dortoir de Monkey Maya Ream Beach à quelques pas de la plage, deux nuits à être bercé par le bruit des vagues. Des bungalows sont aussi disponibles, il y a également un bar/restaurant, et le personnel est vraiment sympa.

Une des plages désertes du parc national de Ream.

Septième jour:

Voici une journée entière à passer dans le parc national, profitez-en pour allez faire une randonnée dans la jungle, pour y observer les animaux sauvages, insectes et oiseaux. J’ai pu voir plusieurs guêpiers à queue d’azur, pics à dos rouge, un coucou, une aigrette, mais je n’ai malheureusement pas aperçu de calao pie. Je n’ai rencontré aucun singe, mais j’ai croisé le chemin de plusieurs insectes que je n’avais jamais vus avant et même des papillons presque aussi gros qu’un oiseau. Durant votre balade, vous allez sûrement arriver dans un petit village Khmer encore assez traditionnel. En milieu de journée je suis parti faire du kayak sur la mer en espérant voir des dauphins, mais ce jour-là ils ont décidé de ne pas se montrer. Pour la fin d’après-midi, j’ai participé à une collecte des déchets plastiques sur les plages du parc. L’hôtel où je logeais offrait une bière par sac de 100 litres de déchets, sympa comme concept.

Un insecte que j’ai été chanceux de voir dans la jungle du parc national de Ream.

Huitième jour:

Direction  la province de Kampot, une fois encore la matinée sera consacrée au déplacement, du parc national au centre ville de Kampot. Tout d’abord il vous faudra réserver un taxi , et acheter un ticket de bus la veille pour aller de votre hôtel jusqu’au croisement avec la route principale de Sihanoukville. Le trajet vous sera facturé 8$ (6,85€), ensuite sautez dans votre bus pour 2 heures de route, vous paierez pour ce voyage entre 5 et 7$ soit entre 4,30 et 6€.

Kampot est une petite ville paisible et charmante, entourée de nombreux sites magnifiques à visiter, personnellement je vous recommande de louer un scooter durant votre séjour là bas, cela m’est revenu 10$ (8,50€) pour 3 jours, sinon vous pouvez vous déplacer en tuk-tuk.

Pour votre première après-midi, visitez une plantation de poivre, (le poivre de Kampot est reconnu mondialement). Plusieurs agriculteurs font pousser du poivre, mais je vous recommande de visiter « La plantation », l’entrée et la visite guidée sont gratuites, le guide explique vraiment bien et est ouvert à toutes questions. De plus à la fin vous avez le droit à une dégustation de tous les types de poivre que « La plantation » produit. Sur votre retour vous pouvez vous arrêter sur les rives du Secret Lake, (un lac qui n’est pas si secret que ça, hahaha) pour voir le soleil se coucher derrière les montagnes de la province de Kampot.

Plants de poivre de Kampot – La Plantation

Neuvième jour:

Cette journée sera consacrée majoritairement à la visite du parc national de Bokor. Situé à seulement quelques kilomètres de Kampot cette « mini chaîne de montagnes » est un must lors de votre visite de cette province. De nos jours, une belle route bitumée vous mènera en haut du plateau d’où vous avez une vue imprenable sur le Golfe de Thailande et l’île de Phu Quoc (appartenant au Vietnam). Il y a beaucoup de choses à faire lors d’une visite au Bokor. Ci-dessous ma journée dans l’ordre point par point, et bien sûr, vous pouvez modifier cet itinéraire pour le mettre à votre goût.

  • Ya Mao Monument
  • Black Palace et les ruines alentours
  • L’église abandonnée
  • La vue du sommet du plateau (première photo dans l’article)
  • Les ruines du sommet du plateau
  • Les mystérieuses formations rocheuses avec leur amas de pierre posées dessus
  • Cascade Popokvil

Cela sera suffisant pour une journée dans ce parc national. Vous pouvez si vous le désirez faire une des randonnées dans la jungle, la plus courte sera de 2 heures et la plus longue de 8h.

Essayez d’être rentré à Kampot avant 17h afin de pouvoir faire un tour de bateau et apprécier le coucher de soleil depuis la rivière mais surtout pour observer les firefly, un genre de mouche illuminée. A certaines périodes de l’année il y en a tellement que les arbres ressemblent à des « sapins » de Noël. Un tour coûte en règle générale 5$ (4,30€) avec une boisson gratuite.

Si vous désirez plus d’informations sur mon séjour à Kampot, cliquez ici. (à venir)

Eglise abandonnée sur le plateau du parc national de Bokor.

Dixième jour:

Ce dernier jour sera divisé en deux. Le matin je vous recommande de prendre votre petit déjeuner à l’Epic Arts café, où on cuisine de très bons petits plats. Pour votre petit déjeuner, je vous conseille les œufs florentine. Le personnel du restaurant est composé pour la plupart de sourds et muets, ce café leur donne donc l’opportunité d’avoir un travail, voici pourquoi je tenais à le mentionner. Une fois le ventre plein, dirigez-vous vers les marais salants de Kampot, (plus intéressant à visiter lors de la saison sèche). Appelés les Salt Fields, vous les trouverez à seulement 5 km du centre ville en prenant la route 33 en direction de Kep, depuis Kampot, l’entrée se trouvera sur votre droite et est indiquée par un panneau en bord de route. La route goudronnée deviendra rapidement une route de terre et après seulement quelques centaines de mètres vous serez entouré par les marais salants et les entrepôts de stockage en bois. Vous pouvez observez aussi les Cambodgiens travailler dur pour récolter le sel. Continuez un peu plus loin jusqu’à la rivière et tournez à gauche, la route vous ramènera à Kampot et sur le chemin vous traverserez un village de maisons en bois sur pilotis au-dessus de la rivière. Vous pouvez aussi apercevoir des buffles prenants des bains de boue dans les champs.

L’après-midi, une fois de retour à Kampot, flânez dans les rues de cette petite ville, essayez de trouvez les anciens bâtiments construit pendant le protectorat français, prélassez-vous au bord du Lotus Pond, perdez-vous dans un des marché des alentours, faites la selfie incontournable rond-point Durian (hahaha), marchez le long de la rivière et si vous n’avez pas fait le tour de bateau la veille, profitez-en pour le faire ce dernier jour. A la place, vous pouvez visiter le Bokor night market, qui est un mix de marché et de petite fête foraine, il s’étend jusqu’aux rives de la rivière qui est constituée de sable: bienvenue à la plage de Kampot.

Lors de mon séjour à Kampot je suis resté au Nomad’s Working Space, un hôtel qui propose aussi bien des chambres privées que des lits en dortoir, le tout à très bon prix, les lieux sont propres et le personnel est au top, ils n’hésiteront pas à vous aider pour quoi que se soit, et en plus de tous cela, il y a un roof top avec un petit bar, mais surtout avec une vue en or sur les alentours, (photo en en-tête) je recommande vraiment cet endroit.

Il y a tellement de choses à voir et à faire à Kampot, que vous pouvez y passer une semaine sans vous ennuyer, et mes 2 jours et demi ne m’ont clairement pas suffi pour explorer plus en profondeur cette province du Cambodge.

Photo prise par mon drone des marais salantsde Kampot (pendant la saison des pluies)

Pour conclure:

Le Cambodge est un pays magnifique, et les Cambodgiens sont très gentils et de bonne humeur ce qui vous met facilement à l’aise, c’est un plus. Il y a tellement de lieux à voir ici que dans un idéal je recommande d’y passer au moins 2 semaines afin d’intégrer les temples d’Angkor en plus de cet itinéraire de 10 jours. Le sud du pays est souvent sous-évalué par les voyageurs, c’est pourtant une partie du pays qui recèle des lieux magnifiques. Un grand nombre  de destinations est desservi par les compagnies de bus, mais pour se déplacer dans les villes et les alentours, je recommande le scooter. Si vous n’êtes pas à l’aise sur un deux roues, les tuk-tuk ne manquent pas ici. Il vous sera également très simple de trouver un hôtel, le tourisme est en pleine expansion dans ce pays. Le Cambodge est donc un endroit où il est facile de voyager, notamment avec un petit budget, c’est une destination idéale pour un premier voyage en sac-à-dos.

Cet itinéraire est modulable et modifiable à souhait, rien ne vous oblige à le suivre à la lettre, cependant j’espère qu’il vous aidera pour planifier votre éventuel prochain voyage au Cambodge.

Si vous avez des questions n’hésitez pas à laisser un commentaire, et si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager.

Merci de votre lecture.

 

4 Replies to “10 jours dans le sud du Cambodge, mon itinéraire.”

  1. Merci pour ces infos,j’ai eu l’occasion de passer à Sihanouk Ville et comme hôtel le seaside n’est pas au top.

    Je venais de visiter le Vietnam et donc peu de temps pour le Cambodge.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :