2 Jours à Kuala Lumpur, que faire?

Scroll down to content

Kuala Lumpur est la capitale de la Malaisie, la grande majorité des voyageurs qui viennent visiter ce pays arriveront et/ou repartiront de cette ville. Entre les Indiens principalement hindouistes, les Chinois majoritairement bouddhistes et les Malais pour la plupart musulmans,  cette ville est un beau mix de culture, et niveau culinaire c’est un festival pour les papilles. Niveau visite, il y a de quoi faire entre les sites religieux (temple, mosquée…),  le quartier traditionnel malais,  les buildings modernes et les nombreux marchés, vous allez exploser le compteur de votre podomètre. En parlant de marche, je vais commencer par vous énumérer les différents moyens de se déplacer.

Malaisien d’origine chinoise, lisant le journal dans une des rue de Chinatown – Kuala Lumpur

Se déplacer à Kuala Lumpur:

  • La marche: Lors de ma visite, je me suis principalement déplacé à pied, car premièrement j’aime la marche, deuxièmement je trouve qu’on peut découvrir plus de choses quand on marche, on laisse plus de chance à l’inattendu. Et enfin si vous logez en centre ville, vous serez relativement proche de tout pour faire une bonne partie de vos visites à pied.
  • Le bus: Dans le centre, il y a une ligne bus gratuit qui s’appelle le GoKL city bus, plus communément appelé le pink bus (le bus rose). Ce bus dessert les principaux lieux à visiter dans le centre ville. Durant les heures de pointes, la fréquence des bus passe à un toutes les 5 minutes. Le premier bus est à 6h du matin (7h du mat en weekend) et le dernier bus est à 23h. Le seul désavantage de ce bus est qu’il peut être très lent pendant les heures de pointe à cause des bouchons en centre ville. Pour les destinations hors centre ville, vous avez aussi de nombreux bus payants (mais vraiment pas cher). Et toujours le même problème, pendant les heures de pointes, ce moyen de transport peut être très lent.
  • Le métro/train: À Kuala Lumpur, vous trouverez plusieurs moyens de transport sur rail. Vous avez le monorail, le train et le métro. Tout cela peut semer un peu la confusion sur le type de train et la ligne à prendre mais beaucoup d’agents sont à votre disposition pour vous aider. Il y a aussi beaucoup de cartes dans chaque station des différentes lignes et arrêts, avec des codes couleurs qui vous faciliteront la tâche. Au final vous verrez ce n’est pas compliqué, et ce moyen de transport est le plus rapide. Les tickets de métro/train ne sont pas chers, comparés à d’autres grandes villes européennes ou américaines.
  • Grab: Grab est l’équivalent de Uber dans l’Asie du sud-est, c’est donc l’équivalent du taxi mais 3 fois moins cher. Ce moyen de transport est notamment très utile la nuit, quand il n’y a plus de bus ou de métro. Pour y accéder , vous devez télécharger l’application GRAB sur votre smartphone, et profiter ensuite de ce service très simple d’utilisation.

(Ceci n’est pas un article sponsorisé, toutes les informations données sont une retranscription de mon expérience dans le but de mieux vous aider).

LRM_EXPORT_20180524_153155
Monorail à Kuala Lumpur

Se loger à Kuala Lumpur:

À Kuala Lumpur, il y en a pour tous les prix, de la simple auberge de jeunesse à l’hôtel de luxe 5 étoiles, vous avez le choix. Comme souvent, plus vous êtes proche du centre, plus les tarifs sont élevés, mais tout reste relatif. À titre d’exemple, je suis resté dans une auberge de jeunesse bien placée (à 10 minutes à pied de Chinatown, de Bukit Bintang ou aussi de Merdeka Square), voyageant seul j’ai choisi de dormir dans un dortoir de 4 lits avec climatisation, avec également accès gratuit à la wifi, à une cuisine et un petit déjeuner basique composé de toast + café/thé. Le tout pour 25 ringgits par nuit, soit 5,40€ par nuit. Le nom de cet établissement est Step Inn Guest House.

Manger:

Comme je le disais plus haut, Kuala Lumpur est un beau melting pot, vous trouverez différents types de cuisines,  les plus présentes sont la cuisine chinoise, indienne et malaisienne; cette dernière à beaucoup de similitudes avec les spécialités indonésiennes. Il ne vous sera également pas difficile de trouver des restaurants servant des plats thaïlandais, vietnamiens et italiens, pour citer les plus populaires. Niveau prix, une fois de plus il y en a pour tous les budgets, il est facile de trouver des endroits où manger pour moins de 2€, comme il est aussi facile de manger dans des restaurants qui vont faire surchauffer votre carte bleue.

Dumplings chinois

Il est maintenant temps de rentrer dans le vif du sujet et vous partager mon parcours.

Premier jour:

Je me lève tôt afin de profiter un max de ma journée, 2 jours cela passe vite et je n’ai pas envie de perdre de temps. Le café dans les veines, je saute dans le train direction les Batu Caves.

Les Batu Caves: Situées à 13 km du centre de Kuala Lumpur, il est très simple d’y aller: le terminus du train qui mène aux Batu Caves stoppe à la station qui porte le même nom et  qui est juste à l’entrée du site. Les Batu Caves, ce sont des grottes dans une colline de calcaire, et sa forme me rappelle Ayers Rock dans le centre de l’Australie. À l’intérieur de la grotte principale vous trouverez plusieurs temples Hindous. Avant d’y accéder, il vous faudra gravir les 272 marches de l’escalier qui mène à l’entrée de la grotte. Mais ce qui est le plus populaire ici, ce ne sont pas les grottes ou les temples, mais l’immense statue dorée de plus de 42m de Murugan (une divinité hindou). 

P.S.: Attention aux singes, ils sont très voleurs, particulièrement de casquettes et de paires de lunettes. Également ne pas les toucher, pour éviter le risque de morsure.

Statue de Murugan et escalier de 272 marches mennant à la grotte principale – Batu Caves

Après 2 heures à sillonner les Batu Caves, je reprends le train direction le centre ville, est la Merdeka square. Je sors à la station de métro Masjid Jamek qui est à 2 pas de là où je veux aller, mais juste avant je m’arrête vite fait pour déjeuner, et ensuite c’est parti pour une nouvelle visite.

Merdeka Square: Cette place qui est actuellement un grand terrain recouvert de pelouse où se trouve un haut poteau avec le drapeau de la Malaisie, est situé en face du Palais du Sultan Abdul Samad. Mais selon moi Merdeka Square est plus un point de départ pour visiter les alentours. Commencez donc votre visite en faisant un beau petit selfie devant la façade du palais, ensuite traversez la route et longez le bâtiment en direction du petit fleuve appelé the River of Life. Puis profitez de la belle balade le long du fleuve derrière le palais, dont l’arrière est vraiment très beau et calme. Une fois que vous avez profité de cette petite dose de sérénité dans ce  coin tranquille, continuez jusqu’au pont et traversez-le, vous êtes maintenant tout près de la jolie mosquée Jamek. Après avoir terminé votre visite, dirigez-vous vers la station de métro Masjid Jamek et tournez à gauche sur la route dénommée Jalan Tun Perak. Marchez jusqu’à l’intersection et à votre gauche vous trouverez la place appelée le Countdown Clock. Il y a ici le mur à selfie situé derrière un rideau d’eau, amusez-vous à faire des photos marrantes,  vous allez attraper un fou rire, c’est presque garanti (ne vous en faites pas, vous ne serez pas mouillé, il y a un passage où il n’ y a pas de cascade).

LRM_EXPORT_20180524_205934
La River of Life et la Mosquée Jamek

Je peux cocher dans ma liste « à voir » Merdeka square et ses alentours, maintenant direction la guest house où je demeure, pour prendre une petite douche et me changer avant d’aller boire un verre en haut d’une tour et regarder le coucher de soleil depuis ce roof-top.

L’Heli Lounge Bar: Ce roof-top est situé en haut de la tour Menara KH. De jour ce bar n’est pas ouvert car c’est actuellement une plateforme pour le décollage et atterrissage d’hélicoptères. A 17h, l’accès à la plateforme est autorisé, mais il vous faudra acheter une boisson sinon l’agent de sécurité ne vous laissera pas monter. A titre indicatif une Heikenen en bouteille coûte 22 Ringgits (4,75€). Vous êtes maintenant en haut de  la tour et une magnifique vue à 360° s’offre à vous, profitez du coucher de soleil sur la ville, il est superbe. Si vous ne désirez pas voir le sunset depuis cet endroit et comptez venir boire un verre un peu plus tard, sachez qu’à 21h le dress code devient plus strict, et on vous refusera l’entrée si vous êtes en short et tee-shirt, ce qui reste cependant une tenue acceptable en fin d’après-midi et début de soirée.

Coucher de soleil depuis l’Heli Lounge Bar – Kuala Lumpur

Il fait maintenant nuit, mais je ne compte toujours pas m’en arrêter là, direction les Petronas twin towers qui sont à 15 minutes à pied du bar où je me trouve, c’est parti je vais voir le Lake Symphony.

Le Lake Symphony dans le parc du KLCC (derrière les twin towers) : Cet endroit n’est pas un lac mais un bassin avec des fontaines, il se trouve juste après la sortie du KLCC quand on entre dans le parc. À 20h, 21h et 21h45, il y a un show, le fameux Lake Symphony qui est une performance musicale avec un jeu de fontaines, un peu comme au Casino du Bellagio à Las Vegas, mais nettement moins bien. Après le spectacle, je retourne devant les tours jumelles pour  les photographier de nuit, elles sont tellement magnifiques, c’est une réussite architecturale.

(Je ne publie pas une photo du spectacle des fontaines, sinon vous allez me bannir tellement elles sont de mauvaise qualité, à la place je vous en mets une des 2 tours de nuit…bon elle est pas tip-top non plus).

Les Twin Towers de nuit – Kuala Lumpur

Deuxième jour:

Après une bonne petite nuit, je prends mon petit déjeuner sur la terrasse de la guest house, je suis seul, apparemment les autres ont dû se coucher super tard. Ce matin j’ai décidé de commencer par Chinatown et dénicher l’endroit où se trouve un street art super sympa que j’aimerais bien voir, mais je n’ai aucune information sur son emplacement, à part que c’est quelque part dans Chinatown.

Chinatown: J’ai passé ma matinée ici notamment à chercher le street-art qui au final n’était pas si dur à trouver. Je commence par Petaling Street, qui est une rue commerçante avec des magasins et stands de marché qui sont ouvert jusqu’à 22h, ici vous trouverez principalement des contrefaçons et des stands de bouffe chinoise. Ensuite je me promène dans les rues de ce quartier au milieu des bâtiments d’architecture coloniale britannique et je m’arrête 15 minutes pour visiter le temple hindou Sri Mahamariamman. Ce ne sera pas le seul temple que je veux visiter à Chinatown, sur ma liste se trouve le temple Chan See Shu Yuen qui s’avérera fermé ce jour-là. En direction de la rue couverte, le Malaysia Heritge Walk, je trouve enfin le street art que je cherchais. Il est sur la façade d’un bâtiment qui donne sur un parking à ciel ouvert en face d’un hôtel situé 11 Jalan Sultan, je vous mets une petite photo dessous. J’ai donc ma photo dans mon téléphone et j’arrive au Malaysia Heritage Walk, qui est une rue couverte faite pour les touristes, ici les marchants vous vendent souvenirs en tous genres, il y a aussi des restos, des vendeurs de smoothies et autres. Cela  me fait énormément penser à Pagoda Street qui est une rue de Chinatown à Singapour.

Le fameux street art que je recherchais dans Chinatown – Kuala Lumpur

Après toute cette marche dans le quartier chinois, je prends le monorail pour aller à  Chow Kit qui est un quartier malais peu touristique où je vais déjeuner après une promenade dans ses rues. Une fois à table, je suis le seul étranger, tout le monde est surpris de me voir ici.

Chow Kit: C’est ici que se trouve le plus grand wet market de Malaisie, (un wet market c’est tout simplement un marché de fruit et légumes, de viandes et de poissons) il est vraiment immense et blindé de monde. À Chow Kit vous trouverez également pas mal de maisons d’époque de style malais (photo à la fin de cette article), grosso modo ce sont des maisons en bois sur courts pilotis. Vous verrez aussi et encore des maisons de style colonial britannique toutes colorées. On vient aussi dans ce quartier pour visiter la mosquée Kampong Bharu Jamek.

Wet market dans le quartier de Chow Kit – Kuala Lumpur

J’ai un petit coup de barre, et je ressens le besoin de me relaxer un peu, je quitte donc Chow Kit pour aller me prélasser dans le parc du KLCC.

Le parc du KLCC: C’est un parc arboré et calme bien qu’il soit en plein centre ville, les locaux qui vivent dans le centre viennent ici avec leur enfants ou pour faire un jogging. Profitez-en pour vous « perdre » sur les nombreux chemins du parc, il y a aussi beaucoup de bancs à l’ombre si vous avez vraiment besoin de reposer vos jambes. N’oubliez pas c’est aussi ici que le soir il y a le Lake Symphony.

Sculpture dans le parc du KLCC – Kuala Lumpur

Cela fait un petit moment que je traîne dans le parc, je décide donc de partir en direction de Bukit Bintang pour acheter un petit cadeau à ma femme et manger un bout à Jalan Alor.

Bukit Bintang: Ce quartier central de Kuala Lumpur est réputé pour être le coin où aller pour faire du shopping mais aussi pour la vie nocturne, avec plusieurs pubs sympas pour boire un verre. C’est aussi à Bukit Bintang que se trouve la fameuse rue Jalan Alor, connue pour être le centre culturel culinaire de Kuala Lumpur, ce qui fait de ce lieu un incontournable quand vous êtes de passage à KL. Ici vous pouvez goûter à des spécialités de différents pays d’Asie; c’est délicieux et bon marché. La rue prend vie à 17h jusqu’à tard le soir, cependant certains ouvrent avant cette heure-là.

Non loin du quartier de Bukit Bintang se trouve la KL Tower qui est une tour de télécommunication,  avec à ses 2/3, une partie cylindrique où il y a un restaurant et un sky deck depuis lequel vous avez une vue à 360° sur la ville, d’ici vous pouvez même voir la colline des Batu Caves. (Sur ma photo faite depuis le roof-top de l’Heli Lounge Bar, vous pouvez voir la KL Tower).

Jalan Alor – Kuala Lumpur

Ma journée se termine, j’ai bien mangé et je viens de finir de siroter ma noix de coco, je rentre donc dormir. Le lendemain j’ai une grosse journée en perspective, je veux la passer à visiter la capitale administrative de la Malaisie, Putrajaya.

Pour conclure:

2 jours ne sont clairement pas suffisants pour visiter un max de cette ville qui a tant  à offrir, cependant vous avez assez de temps pour avoir un bon aperçu des différentes cultures que vous trouvez ici, vous pouvez goûter de nombreux plats de nombreux pays d’Asie et user pas mal la semelle de vos chaussures.

Ceci est  l’itinéraire que j’ai fait lors de mes 2 jours à Kuala Lumpur, il est bien évidemment modifiable à souhait, mais j’espère qu’il vous aidera si vous planifiez un voyage en Malaisie et que vous êtes amené à visiter cette ville à n’importe quel moment de votre séjour.

Si vous avez des questions n’hésitez pas à laisser un commentaire, et si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager.

Voici mes vlogs de ce séjour à Kuala Lumpur.

Maison traditionelle Malaise à Chow Kit – Kuala Lumpur

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :